MENU

Joe Veleno : De retour sous la loupe

 

Toute cette attention n’a rien de nouveau pour le joueur de centre des Voltigeurs de Drummondville Joe Veleno.

Il a connu ça une première fois il y a près de trois ans, quand il est devenu le premier joueur de la LHJMQ à se voir accorder le statut de joueur d’exception. Cette première survenue en 2015 s’est déployée quand les Sea Dogs de Saint John l’ont repêché au tout premier rang pour le faire jouer à l’âge de 15 ans.

Le joueur de centre de 6-pieds-2 et 194 livres a dû vivre avec ce battage publicitaire depuis ce temps, et il a répondu à l’appel en allant chercher un championnat de ligue au profit des Sea Dogs, en plus de se voir donner le titre de capitaine de l’équipe canadienne qui a raflé la médaille d’or au Tournoi international U18 Ivan Hlinka. Alors qu’il en est maintenant à sa troisième saison complète dans le junior majeur, le grand rendez-vous qui l’attend à l’occasion du Match des Meilleurs Espoirs LCH/LNH Sherwin Williams le préoccupe à peine.

« Je ne trouve pas que c’est vraiment de la pression; c’est juste un match où tu peux mettre de l’avant tes habiletés, où tu veux y aller et bien jouer », a-t-il noté. « C’est une occasion pour les dépisteurs de jeter un regard d’ensemble sur tous les espoirs en même temps. Mais pour les joueurs, c’est censé être une expérience plaisante, alors je ne veux pas aller là pour forcer les choses. Je trouve que tu joues mieux quand tu as du plaisir. »

Veleno sait qu’une bonne performance sur le plan individuel bonifierait sa valeur en vue du repêchage, mais il a assez de maturité pour comprendre qu’il y a une bonne et une mauvaise façon d’essayer de faire bonne impression auprès des dépisteurs.

« Ce n’est pas le genre de match où il faut tellement s’attarder au système de jeu, alors ça te donne (une certaine liberté) pour aller sur la glace et mettre en valeur tes habiletés individuelles. C’est là-dessus que je vais essayer de me concentrer. Je veux essayer de réaliser de bons jeux, d’être combatif, des choses comme ça », a-t-il affirmé. « Tu dois aussi jouer du hockey d’équipe. Ce n’est jamais une bonne chose d’essayer d’en faire trop tout seul, peu importe le genre de match. Les dépisteurs veulent voir à quel point tu sais jouer au hockey de la bonne façon. »

Et pour être juste à l’endroit de Veleno, il faut préciser que sa valeur a décliné, du moins en partie, quand il a dû transporter une équipe en reconstruction sur ses épaules durant la première moitié de la saison 2017-18. Après avoir remporté le titre dans la LHJMQ la saison dernière, les Sea Dogs ont perdu les services de plusieurs vétérans qui avaient complété leur séjour au niveau junior, faisant en sorte que Veleno et une poignée d’autres joueurs se sont retrouvés avec un lourd fardeau à porter au sein d’une jeune équipe.

Un dépisteur que nous avons consulté pour cet article a reconnu que la valeur de Veleno s’était à tout le moins « stabilisée », mais le fait de jouer au sein d’une meilleure équipe en deuxième moitié de saison donnera au Montréalais toutes les occasions de renverser toute possible tendance à la baisse.

Maintenant, avec les Voltigeurs, il y a de bonnes chances qu’il produise davantage dans la dernière étape. Drummondville a obtenu les services de Veleno de Saint John le 19 décembre.

« Bien honnêtement, j’étais un peu sous le choc », a indiqué Veleno. « Même si je m’y attendais, c’est arrivé vraiment vite et c’est ça qui m’a pris par surprise. Je me souviens encore de ma première journée à Saint John, c’est comme si c’était hier. Évidemment, j’étais très content, mais en même temps j’étais un peu triste. J’étais à Saint John depuis deux ans et demi et c’était comme mon deuxième chez-moi, surtout que je suis arrivé là à un si jeune âge. Ç’a été dur de partir. Mais maintenant, je suis content de rejoindre une jeune équipe talentueuse qui a une chance de tout gagner cette année, et l’an prochain aussi. C’est très plaisant de gagner (le championnat de la ligue), alors j’espère vivre ça une nouvelle fois ici. »

La façon dont il réagira au transfert représente une autre occasion pour les dépisteurs de l’évaluer. Veleno a déjà montré qu’il peut marquer, bien faire en défensive et afficher des qualités de meneur, et maintenant on l’observera pour déterminer s’il a la bonne personnalité et le caractère qu’il faut pour gérer un changement de cette ampleur. Veleno a montré qu’il était une personne attentionnée et il a affiché sa maturité dans le rôle de capitaine à Saint John, donc il devrait être à la hauteur des attentes à cet égard également.

« Ça aide beaucoup d’avoir disputé cette saison de plus », a-t-il fait remarquer. « C’est ma troisième saison dans la ligue et j’ai vécu pas mal de situations différentes, alors c’est quelque chose qui m’aide. On pourrait dire, je crois, que le fait d’être un jeune vétéran m’aide. Je veux être quelqu’un qui mène et il y a des joueurs plus âgés dans notre équipe, mais j’ai vécu bien des choses, alors je pense que je peux contribuer. Je pense que je me trouve dans un bon contexte ici à Drummondville. »

Veleno aura aussi l’occasion de jouer sous les ordres de Dominique Ducharme à Drummondville. Reconnu d’un bout à l’autre du pays pour le doigté avec lequel il a dirigé Équipe Canada aux deux dernières présentations du Championnat du monde junior, Ducharme a le don d’amener les joueurs à élever leur niveau de jeu d’un cran dans les années où ils sont admissibles au repêchage. Son mentorat quand il était à la barre des Mooseheads de Halifax a permis à Nathan MacKinnon, Jonathan Drouin, Timo Meier et Nikolaj Ehlers d’être réclamés parmi les 10 premiers.

« Il veut que je mette de l’avant un peu de tout, a dit Veleno. Il ne veut pas que je change grand-chose. Il veut que j’exploite mon expérience, mais il veut aussi que je continue de jouer comme je l’ai toujours fait. Il a été mon entraîneur durant la Série Canada-Russie et il m’a dit qu’il veut que je joue comme je l’ai fait à ce moment-là. Je veux évidemment faire preuve de constance et continuer à m’améliorer. »

plus de nouvelles
Les Rebels de Red Deer accueilleront le Match des Meilleurs Espoirs de la LCH/LNH Sherwin-Williams 2019
Il y a 9 mois
Ce que vous devez savoir sur le #MMESW 2018 : Leçons retenues de Guelph
Il y a 9 mois
1:44
L'Après Match - Joe Veleno
Il y a 9 mois
2:18
L'Après Match - Olivier Rodrigue
Il y a 9 mois
L’Équipe Cherry remporte un feu d’artifice à Guelph
Il y a 9 mois
Les Meilleurs Espoirs de la LCH déploient leurs muscles lors des tests physiques
Il y a 9 mois